Sylvie Perritaz

Optométriste

Adaptation des lentilles de contact

et Contactologie spécialisée médicale

Directrice du Centre Spoty, Yverdon

La contactologie : corriger les défauts visuels avec des lentilles de contact

Pratiquée par des optométristes, la contactologie est la discipline qui consiste en l’adaptation des lentilles de contact pour corriger un défaut de vision (contactologie à visée optique) ou prendre en charge des maladies de la surface oculaire ou de la cornée et freiner l’évolution de la myopie chez l’enfant ou l’adolescent (contactologie médicale ou spécialisée réalisée en collaboration avec un ophtalmologue).

Notre prise en charge contactologie

Au COG, vous serez pris en charge par une optométriste spécialisée en contactologie qui collabore étroitement avec les médecins ophtalmologues permettant un suivi collégial du traitement.

Conversation avec Mme Sylvie Perritaz, optométriste en charge des lentilles thérapeutiques pour le COGL.

Quels sont les différents types de lentilles qui existent ?

SP : Il y a deux grandes familles de lentilles  : les souples et les semi-rigides.

Ces deux grandes familles correspondent à des indications différentes : corriger la vision à la place des lunettes, ou avoir une action thérapeutique.

Parmi les lentilles souples, il y en a plusieurs types dont la durée de vie est plus ou moins éphémère. Certaines ont un usage unique, elles sont portées, puis jetées. D’autres se conservent un mois, et pour celles qui sont sur mesure, jusqu’à une année.

Quelle est l’indication pour les lentilles souples?

S.P. : C’est la correction de la vision, elles remplacent les lunettes : soit je porte mes lunettes, soit je porte mes lentilles. Et la vision obtenue est généralement comparable entre les lunettes et les lentilles souples. Comparable mais pas exactement la même, cela dépend du défaut de vision en fait.

Avec les myopie pures, la correction est vraiment meilleure en lentilles qu’en lunettes, puisqu’en lunettes on a une diminution de la taille de ce que l’on observe. J’explique :  à travers les lunettes de myopes on voit un peu plus petit, alors qu’avec les  lentilles n’existe pas cet effet rapetissant, à l’inverse il existe un effet loupe grossissant intéressant.

Pour les hypermétropes, on aura le phénomène inverse et seront un peu mieux corrigés par des lunettes. Les hypermétropes forts ont des lunettes que l’on identifie facilement car l’on voit de gros yeux à travers ces lunettes, il voient tout plus gros, et ce grossissement contribue à un gain visuel, alors qu’en lentille on perd ce gain là.

Pour la presbytie, c’est plus complexe car il faut avoir des lentilles qui corrigent le défaut visuel de loin parfaitement, plus la vision proche, donc en général on a un peu plus recours à ce type de lentilles quand on a  cette combinaison de défauts qui survient avec l’âge. Il existe bien des lentilles multi-focales, elles exigent toutefois un peu d’effort et de patiente pour l’adaptation, et ne convient donc pas à tous les patients.

Pourquoi choisir entre les lentilles mensuelles, journalières, ou sur mesure ?

S.P. :  Entre les journalières et les mensuelles on a une différence au niveau du porte-monnaie : il est plus intéressant financièrement d’avoir une lentille mensuelle pour quelqu’un qui les met vraiment régulièrement, par contre on doit être certain d’être particulièrement rigoureux quant à l’hygiène.

La lentille mensuelle implique une gestion infaillible pour éviter une infection qui pourrait se développer insidieusement sous la lentille. Il faut avoir conscience de quand on doit changer les lentilles, renouveler les produits désinfectant, manipuler avec soins… cela peut s’avérer difficile selon l’âge ou les circonstances (attention aux vacances/voyages).

Pour les gens qui ne les portent pas tous les jours, une lentille journalière est vraiment indiquée. Typiquement pour un jeune qui commence le foot, a deux entrainements plus un match, on va plutôt s’orienter sur une lentille journalière.

Les lentilles semi-rigides :

S. P. : Les lentilles semi-rigides ont beaucoup évolué ces dernières années, profitant des “nouveaux matériaux”. Nous le constatons dans la vie de tous les jours. Par exemple ces vieux cirés marins jaunes, on ne les voit plus, on utilise des imperméables qui « respirent ».  Pour les lentilles, c’est la même chose, elles sont devenues plus perméables à l’oxygène et moins rigides. C’est donc le groupe des “semi-rigides”. Elles sont également moins stables ce qui veut dire qu’elles durent moins longtemps, mais pour des questions d’hygiène, c’est mieux.

Les lentilles spécialisées

Le traitement d’un kératocône (déformation de la cornée qui prend la forme d’un cône irrégulier), d’un ulcère sur la cornée, d’une maladie de la surface oculaire (inflammation chronique de la surface oculaire, sécheresse….), ou pour un patient qui a bénéficié d’une greffe de la cornée, des lentilles spécialisées peuvent être adaptées.

Il s’agit de lentilles rigides sans contact avec la cornée et appuyant sur la partie blanche de l’oeil (ou conjonctive) : ce sont les lentilles sclérales. Elles ont pour fonction de protéger la cornée des contraintes mécaniques subies 10 à 15 fois par minutes par la fermeture des paupières (clignement physiologique des yeux) et des irritations chroniques  liées aux particules présentes dans notre environnement (poussières).

Par ailleurs elles créent un réservoir rempli de liquide qui protège et hydrate la cornée créant un « milieu de culture » nécessaire au bon renouvellement de son épithélium (ou couche superficielle de la cornée constituée de cellules).

Les lentilles qui stabilisent la myopie

Les lentilles d’orthokératologie, qui se portent uniquement la nuit, sont destinées aux enfants à partir de 8-10 ans, aux adolescents et aux jeunes adultes qui ont une myopie évolutive. Elles exercent une pression nocturne sur la cornée dont elles modifient la courbure en l’aplatissant.

L’aplatissement ainsi créé permet de corriger la myopie. Le patient porte ses lentilles de contact durant la nuit et ne porte ni lentilles de contact ni lunettes durant la journée. L’effet correctif peut durer 24 à 48 heures. Ces lentilles ont aussi comme effet de freiner l’évolution de la myopie entre 8 et 25 ans.