LA CATARACTE

La cataracte est l’opacification du cristallin, lentille située derrière l’iris ou couleur de l’oeil, qui participe avec la cornée à la focalisation de l’image sur la rétine et permet à l’œil d’accommoder.

La cataracte est principalement liée au vieillissement. Elle peut aussi être la conséquence d’un traumatisme, d’une maladie inflammatoire intra-oculaire ou générale, de la consommation de tabac, de l’abus d’alcool, de la prise de corticoïdes, de l’exposition aux UV ou aux irradiations, de maladies métaboliques comme le diabète, de certains syndromes (comme la trisomie 21) ou de maladies dégénératives de l’œil (comme la rétinite pigmentaire).

La cataracte réduit l’acuité visuelle de loin et de près. De plus, elle altère la perception des couleurs, peut provoquer un éblouissement et une baisse de la sensibilité aux contrastes.

L’OPÉRATION DE LA CATARACTE

L’opération de la cataracte est l’intervention la plus pratiquée dans le monde. Elle consiste à remplacer le cristallin opaque par une lentille artificielle transparente. Cette lentille intra-oculaire généralement en acrylique peut être mono (vision postopératoire sans lunettes de loin ou de près) ou multifocale (vision postopératoire sans lunettes de loin, intermédiaire et de près).

EN QUOI CONSISTE L’OPÉRATION ?

Après avoir dilaté la pupille, on incise la cornée pour accéder au cristallin que l’on fragmente manuellement ou à l’aide d’un laser puis les parties du cristallin sont aspirées et émulsifiées à l’aide d’ultrasons pour être retirées de l’oeil (Phacoémulsification).  Une fois cette étape terminée, une lentille artificielle intra-oculaire est mise en place dans le sac cristallinien qui a été vidé de son contenu.

L’intervention se pratique en ambulatoire, le plus souvent sous anesthésie locale (uniquement des gouttes sur l’oeil). Sa durée moyenne est comprise entre 15 et 20 minutes, le geste est indolore. Dès le lendemain, l’œil opéré retrouve une vision moyenne et après quelques jours une très bonne vision.

Durant la chirurgie de la cataracte, des complications peuvent survenir: une infection (endophtalmie), des lésions de la cornée, une rupture du sac cristallinien qui compliquerait la mise en place de la lentille intra-oculaire pour remplacer le cristallin natif et une inflammation intra-oculaire post-opératoire qui augmente le risque d’oedème de la rétine maculaire.

FEMTOCATARACTE

FEMTOCATARACTE: un femtolaser est utilisé durant la première partie de l’opération pour réaliser les incisions de la cornée, corriger l’astigmatisme cornéen, découper la capsule antérieure du cristallin et fragmenter le cristallin. Il s’agit d’un laser guidé par ordinateur qui augmente la précision des incisions réalisées.

Le Femtolaser est un laser de très haute précision qui produit des impulsions ultra-courtes dont la durée est de l’ordre de quelques femtosecondes à quelques centaines de femtosecondes (1 femtoseconde = 1 fs = 1015 seconde).

Nous utilisons le FEMTOLASER Z8 de la société ZIMER pour opérer une femtocataracte.

CHIRURGIE RÉFRACTIVE LORS D’UNE CHIRURGIE DE LA CATARACTE

Lorsqu’il reste un défaut de vision après l’opération de la cataracte, il est possible de le corriger en remodelant la cornée à l’aide de la chirurgie réfractive cornéenne.

L’intervention consiste à utiliser un laser femtoseconde pour découper une fine lamelle de 110 micromètres d’épaisseur à partir de la surface de la cornée. Cette lamelle est ensuite soulevée et la zone de cornée ainsi exposée est remodelée à l’aide d’un second laser, dit à excimère (en anglais laser Excimer).

Cette technique est utilisée depuis 2005/2006 (FEMTOLASIK) et, lorsque l’évaluation préopératoire a été bien faite, est efficace et fiable. Les patients obtiennent ainsi une très bonne vision postopératoire sans lunettes ni lentilles de contact.